Tir à l’arc et chasse au gros gibier

C’est initialement la chasse qui m’a amené vers le tir à l’arc. Je cherchais une façon de chasser le gros gibier sans avoir à m’éloigner trop de Montréal. Mission accomplie: j’ai tué mon premier chevreuil à Brossard, près de la route 30 !
La chasse ne dure toutefois que quelques semaines. Alors, le reste de l’année, autant en profiter pour tirer quelques volées!
Le tir à l’arc est un sport magnifique. Il es principalement basé sur le calme et la sérénité.
Bien tirer à l’arc dépend principalement de ce facteur et de la pratique.
La force n’est pas un facteur déterminant pour le tir à la cible. Le facteur force se développe d’ailleurs rapidement par la pratique. J’ai commencer par une pression de 45 lbs qui m’épuisait et je tire maintenant allègrement avec plus de 60 lbs!
L’important est d’éviter de se blesser ( en général les tendons et articulations qui sont très lents à guérir).
La technologie du tir à l’arc est aujourd’hui très au point. On peut męme parler d’une technologie ayant atteint ses limites dans la mesure oů les améliorations apporter ces dernières années ont été mineures. Un arc de chasse moderne a les caractéristiques suivantes:
Longueur de 38 à 45 pouces
Pression de 50 à 70 livres (ajustable selon la progression du tireur)
Relâche de 50% à 80 %. (Certains modèles permettent d’ajuster ce paramètre, fixe chez les autres)
Vitesse de flèche 220 à 245 pieds par seconde (AMO)

La relâche est l’aspect le plus agréable des arcs modernes. Dans un arc conventionnel, la pression augmente au fur et à mesure que l’arc est tendu. La pression maximale est donc obtenue lorsque le tireur est en position de visée, ce qui n’est pas pour le relaxer!

Avec un arc à poulie ou à came, la pression monte rapidement dès le debut de l’élongation, atteint un plateau à mi-course et diminue brusquement lorsque le tireur atteint la position de visée. Cette caractéristique permet de viser avec beaucoup plus de sérénité puisque le tireur ne retient alors qu’une fraction de la tension maximale.
Avec une relâche de 80%, il ne retient plus que 20% de la tension maximale. Pour un arc ajusté à 60 livres, le
tireur ne retient plus que 12 livres! Bien entendu, la vitesse de la flèche est moins élevée qu’avec un arc ayant une relâche de 50 %, mais le confort compense amplement ce désavantage, surtout qu’on peut se permettre un arc plus puissante (70 lbs) si on sait qu’en position de visée on sera plus confortable qu’avec un arc 60% et 60 lbs.

La vitesse AMO est une mesure standardisée de la vitesse des flèches. Elle donne la vitesse atteinte par une flèche de 540 grains (1 gramme = 15 grains) propulsée par un arc de 60 lbs à l’intérieur d’une élongation de 30 pouces. Elle sert à classer les performances des arcs.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*